zondag 6 juni 2010

Paris impressionne les Equiboosters

Et oui, un blog en 'français flamand' cette fois-ci ; c'est-à-dire: du français avec des touches de Flamand :-). Sûrement vous me pardonnerez les erreurs, car l'histoire ci-dessous est très belle.

Equiboost a eu le plaisir d'accuillir un ennéagramme type 2 aile 1 de Paris aujourd'hui, accompagnée par son amie ennégramme type 4 aile 5. Ce blog est créé spécialement pour elle, car ce que Paris (par respect pour la vie privée on garde le vrai nom pour nous) a réalisé aujourd'hui est assez spectaculaire. Non seulement elle est arrivée stressée, un peu peureuse et angoissée à cause de la situation dans laquelle elle se trouve actuellement, et elle nous a quitté souriante, légère et fermement décidée 2 heures après - carrément un changement de 180°, venant du plus profond d'elle même - en plus elle a reveillé quelque chose, spécialement en Feinheit, notre bébé, dont elle ne se rend probablement pas compte.

Déjà quand Paris est arrivée, c'était tout de suite très clair qu'on avait une personalité forte devant nous. A peine arrivée chez les chevaux, Oro s'est éloigné du troupeau pour venir lui dire bonjour. Contrairement à ce que les gens pensent, ça ne sont pas les hommes qui choisissent le cheval ; c'est toujours le cheval qui choisit l'homme (ou la femme évidemment) car le cheval sait quelle leçon il ou elle a à apprendre.

Quand Paris s'est mélangé avec le troupeau, c'était assez unique de voir comment les pouliches étaient à l'aise à côté d'elle. Normalement les pouliches ont tendance à garder un peu de distance et de regarder de quel côté vient le vent. Une forte indication qu'on avait affaire à une vraie leader qui sait inspirer la confiance.

La session de coaching avec les chevaux s'est déroulée très très très intense. Beaucoup d'émotions ont monté à la surface. Paris, une femme très intuitive, a rencontrée elle-même et ne pouvait que faire face à tout ce qui vivait en elle. Elle a laissé tout ce qui lui blocquait chez Oro. Juste avant de partir, Paris a échangé avec Feinheit, qui est venue lui faire des bisous.

Mais jusque là, rien de neuf pour Paris. Elle le sait tout ça.

Ce qu'elle ne sait pas, c'est quand elle est partie, je suis rentrée pour aller voir les chevaux. C'est une habitude d'ailleurs. J'ai trouvé Oro qui montait la garde, pendant que Impresse, Panter et Feinheit faisaient dodo dans la prairie. Ils ne sont jamais couchés à 4. Il y a toujours 1 cheval qui monte la garde. En règle général, c'est Oro ou Panter. A chaque fois que je vois que les chevaux sont couchés, j'en profite pour leur faire des calins et je m'assieds à côté d'eux. Donc j'ai été faire des calins d'abord avec Panter, puis avec Impresse. Quand ces 2 se sont levés (surtout à cause de leur poids, les chevaux ne restent jamais allongés longtemps, 5 - 10 minutes environ, car tout ce poids écrase leurs jambes et les intestins, en plus avec les jambes courbés le sang passe moins bon), je me suis approchée vers Feinheit qui se trouvait environ 50 mètres plus loin des autres.

En règle générale, Feinheit, la plus jeune - elle vient de fêter son première anniversaire fin mars - se lève aussi quand les autres chevaux se lèvent. Elle ne va pas rester couchée toute seule. Elle ne va jamais s'allonger la première non plus. La sécurité est très importante pour elle.

Donc je me disais 'ça y est, je serai trop tard pour lui faire son calin, elle va se mettre debout comme les autres, comme d'hab'. Mais non. Elle était à moitié debout, à moitié allongée, clairement très réveillée, et elle suivait tous mes mouvements. Et elle m'attendait. Quand j'étais à côté d'elle, elle m'a montré où je devais la gratter (entre nous on joue un petit jeu, les chevaux me montrent où ça gratte, et puis beh ... je les gratte à l'endroit indiqué. je peux vous assurer qu'ils en profitent bien, en indiquants une dizaine d'endroits en série. ça aide à renforcer notre lien et la confiance entre nous). Je m'attendais à qu'elle se lève, mais non, au contraire: mademoiselle s'est carrément allongée. Je me disais 'tiens. bizarre. pas son habitude.' Et puis elle a levé la tête, en me regardant droit dans les yeux, comme pour dire: 'et alors? tu viens ou tu ne viens pas?'. Alors je me suis assise à côté d'elle et je lui ai fait ses calins. A ma grande surprise, elle s'est complètement endormie. Elle commençait même à ronfler. (oui !! un cheval, ça ronfle). Elle ne s'est jamais complètement endormie quand il y a un être humain juste à côté.

Alors j'ai fait un test. Je me suis allongée à côté d'elle. L'herbe était mouillé, car il pleuvait. Mais je m'en foutais. Après tout, ce n'est qu'un pantalon mouillé non? J'avais mon ventre et mes jambes contre son dos et mon bras gauche sur son ventre, un peu comme les enfants qui dorment avec leur ours en peluche. Ma tête reposait sur ma main droite. Feinheit ne bougeait pas, même avec la pression de mon corps contre la sienne. Elle dormait. Et ronflait.

C'était tellement relaxant de pouvoir suivre et sentir cette respiration, combiné avec le battement doux et régulier de son coeur, que je me suis endormie moi aussi. J'avais ma tête sur son encolure. La taille était parfaite. C'est comme si son encolure était fait pour ma tête. Incroyable cette expérience. On est resté comme ça pendant presque une heure. Elle n'a pas bougé. Pourtant elle était réveillée bien avant moi. Elle a attendu jusque moi aussi, je me reveille. Quand elle s'est levée, bien évidemment elle était un peu raide.

Mais qu'est-ce que ça a à voir avec Paris, vous pouvez vous demander. A mon avis: tout. Quand Paris est revenue de sa session coaching équin avec Oro, elle débordait de joie, de confiance, de bonheur, de paix intérieure. Et c'est à ce moment là, qu'elle a eu le contact avec Feinheit. Paris a transmis sa confiance à la pouliche Feinheit. La renaissance de Paris a renforcé Feinheit. Il n'y a aucune doute. Le hasard n'existe pas. Et comme ça, le cercle est rond. Oro a donné à Paris. Paris a donné à Feinheit. Et Feinheit m'a fait le plus beau cadeau du monde: elle m'a donne 100 % de sa confiance.


Merci Paris, pour ce merveilleux cadeau. Et n'oublie jamais: no fear, no anger. Comme les chevaux.

Geen opmerkingen:

Een reactie posten